Tribune : ouvrons un nouveau chapitre de l’histoire de Poitiers

 Dès le lendemain du premier tour, nous proposions aux listes Osons 2020, Poitiers Anticapitaliste, Lutte Ouvrière, de co-construire une tribune commune : un préalable pour nous rassembler autour de la possibilité unique d’ouvrir, ensemble, un nouveau chapitre de l’histoire politique et militante de Poitiers.

Aujourd’hui, nous présentons cette tribune, signée par les six organisations politiques qui nous soutiennent (Europe Ecologie Les Verts, Génération.s, le PCF – Parti Communiste Français, Génération Ecologie, Nouvelle Donne et A Nous La Démocratie), ainsi que la liste Poitiers Anticapitaliste Npa-Poitiers Vienne, et Catherine Giraud.

Dans le respect de notre diversité militante, nous nous rejoignons sur la priorité à accorder à nos valeurs, autour de l’espoir d’un monde d’après humaniste, égalitaire, écologiste, à l’échelle de notre ville.

 

Léonore Moncond’huy, Manon Labaye (Poitiers Anticapitaliste) et Catherine Giraud.

 

Le contexte électoral que nous connaissons est sans précédent, du fait de la crise majeure due au Coronavirus : une crise sanitaire, dont les conséquences humaines et sociales sont déjà majeures, et auront un impact durable sur notre vie. Il nous faut avant tout saluer l’engagement des soignant.e.s, des agent.e.s du service public, des agents territoriaux, de toutes celles et ceux qui se sont mobilisé.e.s, individuellement ou collectivement, pour faire vivre la solidarité. L’utilité des services publics, du tissu associatif, n’est plus à démontrer, et ce contexte nous pousse à les défendre et les développer davantage.

Cette crise appelle plus que jamais à unir les énergies de celles et ceux qui veulent, résolument, que le « monde d’après » soit différent : un monde plus juste, plus respectueux des droits et des convictions de chacun.e, et dont les engagements sont à la hauteur des enjeux écologiques.

Depuis 2018, de nombreuses luttes féministes (#MeToo), antiracistes, humanistes (soutien aux migrants), écologistes (pour sauver le Climat), sociales (Gilets Jaunes, mouvement contre la « réforme » des retraites) montrent qu’une volonté de changement existe, dans l’ensemble de la population.

Dans notre ville s’est exprimé l’appel à une écologie cohérente, à une solidarité réaffirmée en actes, à une égalité réelle entre les femmes et les hommes, à plus de justice sociale.

Le 15 mars dernier, malgré un contexte électoral déjà difficile, les électeurs et électrices poitevin.e.s l’ont dit avec force : un autre avenir est possible et nécessaire pour Poitiers.

Nous voulons changer Poitiers.

Nous voulons régénérer Poitiers, pour qu’elle soit à l’image de la ville que nous aimons et pour laquelle nous nous engageons : une terre d’humanisme, d’accueil, de solidarité, d’inventivité, de coopération. Des valeurs portées depuis toujours par des habitant.e.s, des associations, et des collectifs militants dont nous faisons partie.

Régénérer Poitiers, c’est la mission d’une nouvelle génération politique et citoyenne.

Dans la période qui s’ouvre, nous devrons agir, chacun et chacune dans nos espaces d’engagement, associatifs, politiques, syndicaux, pour poursuivre des objectifs radicaux, avec, toujours, l’exigence de la prise en compte de la parole citoyenne : plus aucune décision politique ne doit être prise qui n’irait pas dans le sens de la transition écologique ; plus aucun.e habitant.e ne doit voir ses droits élémentaires bafoués ; plus aucune personne ne doit être à la rue ; plus aucune expulsion de migrant.e.s ne doit se faire dans notre ville ; des solutions doivent être trouvées pour les femmes victimes de violences ; nous devons tendre vers la gratuité des bus ; et, alors que la crise sanitaire s’est déjà transformée en crise sociale majeure, les priorités politiques devront clairement être dirigées vers le soutien aux habitant.e.s, aux familles, aux travailleuses et travailleurs, les plus fragiles.

Nous avons une occasion unique d’ouvrir un nouveau grand chapitre de l’histoire politique et militante de Poitiers.

Unissons-nous autour de notre espoir de changement, et faisons de Poitiers et Grand Poitiers des territoires dans lesquels l’écologie, la justice sociale, la démocratie, seront les piliers de notre vie commune.