[Expression politique] Pour une économie locale fondée sur la coopération et la solidarité

Des réponses nécessaires à court terme pour contrer les effets de la crise sanitaire

Notre territoire est relativement épargné par la crise sanitaire sur le plan économique, car il abrite de nombreux emplois publics (administration, fonction publique hospitalière, enseignement). Malgré ce filet de sécurité, le nombre de demandeur.ses d’emploi a augmenté de 4.3% en un an, et les offres d’emploi ont baissé de 25%. Les artisan.es, commerçant.es, professionnel.les du tourisme, de l’hébergement, de la restauration, les acteurs de la culture et les auto-entrepreneur.ses et chef.fes de petites entreprises sont parmi les plus touchés.

Face à l’urgence, Poitiers et Grand Poitiers se sont mobilisés pour venir en aide aux acteurs locaux, soutenir les commerçant.es de proximité, proposer des solutions concrètes comme la plateforme en ligne maboutique-grandpoitiers.fr, apporter des aides financières aux entreprises qui en ont besoin pour se développer (aide Rebond) ou pour renflouer leur trésorerie impactée par le covid (aide Treso).

Après ces réponses de court terme – qui continueront à s’appliquer tout au long de la pandémie, vient le temps de la réflexion à moyen et long terme. La crise sanitaire réinterroge nos modèles économiques et met en exergue ses failles, ses fragilités, ses incohérences. Elle nous pousse à nous poser les bonnes questions. Quel développement économique voulons-nous pour notre territoire ? Quels sont les secteurs et enjeux stratégiques d’aujourd’hui et de demain ? Comment pouvons-nous favoriser la création durable d’emplois, et accompagner la  transition vers des modèles plus résilients, plus solidaires, plus soutenables ?

Impulser, accompagner, mettre en cohérence les initiatives du territoire pour un développement local au service de tous ses acteurs

Nous sommes convaincus que les réponses à ces questions sont déjà en germe sur notre territoire. Nous sommes convaincus que les acteurs locaux ont déjà les solutions pour relever les défis du XXIème siècle. Notre rôle en tant que collectivité est de permettre le passage à l’échelle de ces solutions. Pour cela, nous disposons de plusieurs leviers.

Le premier d’entre eux est la mise en lien et en cohérence. De nombreuses initiatives existent, mais ne se connaissent pas toujours. Par les forums, événements fédérateurs, appels à commun, et par le levier de la commande publique qui pourra favoriser les groupements, nous nous efforçons de casser les silos, faire se rencontrer les acteurs, démontrer que du travail en complémentarité est possible. C’est ce que nous faisons, par exemple, autour de la thématique du jeu. Nous voulons faire de Poitiers une ville jouable, dans toutes ses dimensions. Cela nécessite d’analyser au préalable toute la chaîne de valeur autour du jeu, d’identifier et de valoriser l’ensemble des acteurs du territoire (jeux de société, e-sport, etc), et de travailler en coopération avec les autres pôles régionaux comme Parthenay par exemple.

Le second levier est l’accompagnement des acteurs. Ce sont eux qui détiennent les savoir-faire nécessaires à la transition écologique, économique et solidaire du territoire. En tant que puissance publique, nous souhaitons davantage faire avec, et non faire à la place de. C’est également une question de confiance : à nous de faciliter au maximum les initiatives et les innovations portées par nos acteurs locaux. Ainsi, nous avons soutenu par exemple l’initiative du Club des Jeunes Dirigeants (CJD) de la section Poitiers-Châtellerault, qui a organisé une journée dédiée à la sensibilisation et à l’engagement pour la transition écologique. Cette journée “Engagement immédiat urgence climatique” a alterné conférences courtes, solutions pratiques pour la transition énergétique, et relevé d’intentions pour encourager le passage à l’action des participant.es. Autre exemple, pour expérimenter le recyclage des masques chirurgicaux, nous avons fait confiance à l’entreprise châtelleraudaise Plaxtil, alliée à une entreprise d’insertion pour la collecte.

Le troisième levier est l’impulsion politique au service d’un développement économique durable du territoire. La transition écologique et énergétique est un formidable vecteur de création d’emplois durables, non délocalisables, à l’échelle de Grand Poitiers. L’économie sociale et solidaire est également en plein essor. Les besoins sont immenses, et nous avons les atouts pour y répondre : un grand nombre d’étudiants diplômés chaque année, et un tissu d’entreprises locales riche et varié. L’enjeu est de pouvoir faire se rencontrer ces deux publics, et ainsi retenir nos talents. La création de nouveaux espaces de travail et de nouveaux lieux de rencontre entre acteurs participe à cette dynamique. La rénovation du quartier gare est un exemple, parmi d’autres, d’opportunités de créer ces nouveaux espaces et de donner toute sa place aux structures de l’économie sociale et solidaire dans la ville.

Nous en sommes convaincu.es : l’économie de demain sera fondée sur la coopération et la solidarité, non sur la compétition permanente et la course à l’attractivité. A Poitiers d’être pilote en la matière et de démontrer qu’un autre développement, riche en liens et sobre en ressources, est possible pour notre territoire.