[Conseil Municipal du 28 juin] 205 millions d’euros pour préparer le futur de Poitiers

[Episode 3 : 205M€ d’investissement pour l’avenir de Poitiers]

Lundi 28 juin s’est tenu le dernier conseil municipal avant l’été. De quoi a-t-il été question ? Quels enjeux pour les Poitevines et les Poitevins ? Cette semaine, nous revenons en texte et en image sur ce conseil. Troisième article de cette série : l’adoption de notre première PPI (Programmation Pluriannuelle d’Investissement), 205 millions d’euros pour investir dans des projets d’avenir pour Poitiers. L’intervention de Julie Reynard et Aloïs Gaborit, co-présidents du groupe Poitiers Collectif :

 

 

« Ce soir, après plusieurs mois de travail collectif, nous votons ce soir notre première programmation pluriannuelle d’investissement, la PPI. Un nom un peu barbare, une expression à rallonge, un acronyme qui ne parle, soyons honnête, à personne hors ces murs. Et pourtant, c’est un document stratégique majeur, qui prépare l’avenir des Poitevines et des Poitevins.

Pour les citoyennes et citoyens qui nous écoutent ce soir, la PPI c’est tout simplement la liste des projets d’investissement que nous souhaitons lancer durant notre mandat. Pour chaque projet, nous indiquons les montants en euro correspondants et le calendrier de lancement. Inscrire ces projets dans la PPI, c’est acter que nous réservons dans le budget annuel de la mairie des enveloppes d’investissement pour les financer. C’est donc un programme prévisionnel des chantiers que nous voulons initier et réaliser dans les années à venir. Un programme prévisionnel qui traduit notre volonté politique de transformer Poitiers en  une ville plus écologique, plus juste, plus solidaire.

Madame la Maire et Robert Rochaud ont déjà présenté la philosophie et les projets contenus dans cette PPI. Nous souhaitons par cette prise de parole restituer la méthode qui fut la nôtre. Car de tels choix ne peuvent pas se prendre à deux ou trois dans un bureau. C’est peut-être ce qui était fait avant, c’est peut-être ce qui continue de se faire ailleurs, mais ce n’est pas ce que nous avons décidé de faire pour ce mandat. Fidèles à nos valeurs collectives et à notre volonté de renouveler les pratiques, nous avons décidé de travailler  cette PPI de façon collégiale, avec tous les élus de la majorité. Nous disons bien : tous les élus de la majorité.

Comment avons-nous procédé ?

Dans un premier temps, nous avons demandé aux services de la collectivité de faire remonter tous les projets et leur chiffrage budgétaire, regroupant à la fois ce qu’on appelle dans le jargon les « coups partis » (c’est-à-dire les projets déjà inscrits par l’ancienne majorité) et les nouveaux projets commandés par nos élus. Mis bout à bout, ces projets représentaient presque 380 millions d’euros d’investissement. Or, l’enveloppe budgétaire dont nous disposons réellement pour les réaliser n’est que de 200 millions.

C’est pourquoi nous avons enclenché une deuxième phase collective avec tous les élus, adjoints comme délégués. Nous nous sommes réunis pour que chacun, chacune puisse présenter son ou ses projets et répondre aux questions des autres. Ainsi, nous avions une vision claire et partagée de tous les projets en jeu. A partir de là, nous avons voté  pour les projets qui nous paraissaient à la fois les plus pertinents au vu de nos objectifs politiques et les plus prioritaires en terme de calendrier. Ce vote n’avait pas vocation à être strictement décisionnel, mais plutôt à prendre la température, à donner un éclairage consultatif aux adjointes et adjoints pour l’étape suivante.

La troisième étape, justement, a été de réunir les adjoints et les directeurs généraux adjoints de chaque direction. Ceux-ci ont pu nous donner un chiffrage plus précis de chaque projet. Il y avait des choix difficiles à faire puisqu’il était nécessaire de réduire les montants demandés de moitié.. Mais nous les avons faits, collectivement, en nous attachant à préserver la cohérence d’ensemble.

De cette méthode nouvelle, à la fois transversale, transparente et horizontale, résulte le tableau qui vous a été présenté ce soir. Nous sommes fiers de cette PPI, car nous l’avons construite ensemble, au service des habitants et des habitantes de Poitiers, à la hauteur des enjeux que nous connaissons et que nous avons rencontré dans cette première année de mandat, et nous pouvons assumer collectivement les arbitrages qui en découlent.

C’est une PPI ambitieuse mais responsable, eu égard aux moyens qui sont ceux de la ville de Poitiers. Une PPI cohérente avec nos priorités politiques, qui consacre nos choix d’investissement. Une PPI équilibrée, qui consolide les fondations sur lesquelles nous voulons bâtir le futur de notre ville. Un futur désirable, soutenable, solidaire, démocratique, qui donne sa place à toutes les Poitevines, à tous les Poitevins. »